Retour au Fil API du 21/11/17
Numérique

Allo Joe veut uberiser l'entretien automobile

Loire-Atlantique  | 21/11/17

Lancé à Nantes, le service Allo Joe veut couvrir jusqu'à 5 villes françaises en 2019.

La plate-forme web nantaise Allo Joe veut bousculer le marché de la réparation automobile en mettant en relation directe particuliers et mécaniciens professionnels indépendants pouvant réaliser des prestations d’entretien à domicile. Les internautes peuvent ainsi établir gratuitement un devis en ligne et, en cas d’acceptation, programmer l’horaire de l’intervention, assurée par les mécaniciens diplômés référencés par Allo Joe. Si l’achat de pièces de rechange est nécessaire, celles-ci sont facturées et fournies par la plate-forme, qui travaille avec des distributeurs implantés localement. En s’affranchissant des frais liés à la possession et à l’exploitation d’un garage physique, Allo Joe revendique des prix jusqu’à 50 % inférieurs à ceux du marché.

 

Un complément de revenus pour les mécaniciens

« Allo Joe permet aux mécaniciens de se créer un complément de revenus à un prix juste et au rythme qu’ils choisissent. Du côté des particuliers, notre offre permet de s’affranchir du travail au noir, peu rassurant et souvent pratiqué sur ce type de prestation, tout en rétablissant la confiance : les pièces détachées et la main d’œuvre sont assurées par Axa. De même, le mécanicien se déplaçant à domicile, il n’est pas possible de tricher sur le temps consacré à la réparation », explique Arnaud Garbi, un des trois cofondateur d’Allo Joe. Cet ancien créateur du service d’autopartage Mobizen, vendu depuis à Veolia en 2008, s’est associé dans l’aventure à Sébastien Chotard et Arnaud Gervais de Lafond. Tous trois Parisiens, ils ont choisi d’installer et de déployer leur startup à Nantes, choisie pour son tissu urbain permettant des interventions en pas-de-porte. 2 salariés, garagistes de formation, ont été recrutés pour aider à établir les devis et assurer le sourcing des pièces détachées.

 

Commissionnement de 10 %

Le modèle économique de la plate-forme repose sur un commissionnement de 10 % perçu sur le montant de l’intervention réalisée par le mécanicien. Aujourd’hui 5 mécaniciens sont référencés à Nantes, la taille critique étant atteinte avec une vingtaine de prestataires. La couverture d’une nouvelle agglomération française est programmée pour 2018, Allo Joe souhaitant être présent dans 3 à 5 villes en 2019. Ne communiquant pas sur ses perspectives de revenus, mais annonçant un objectif de 3000 prestations assurées en 2018, Allo Joe a déjà bouclé un tour d’amorçage, au montant non dévoilé, auprès de Carstudio, la structure d’incubation du groupe Mobivia (Norauto, Midas). Une deuxième levée de fonds, inférieure au million d’euros, est programmée pour le début 2018, une opération plus importante étant espérée en 2019.

Fil API du 21/11/17 : autres actualités