Retour au Fil API du 08/11/17
Nautisme

CDK technologies poursuit ses investissements à Lorient

Finistère  | 08/11/17
Previous Next

Spécialisé dans la construction de voiliers de course en composite, CDK technologies et sa filiale lorientaise Keroman technologies poursuivent leur développement au rythme des courses au large. Ce mois-ci, le chantier de Port-La-Forêt a mis à l’eau le Maxi Banque Populaire IX, un trimaran ultime de 32 mètres et le multi50 Ciella village, un trimaran de 15,24 mètres engagé sur la Transat Jacques Vabre. « Nous avons également engagé la construction de l’Imoca Charal de Jérémie Beyou qui sera livré à l’été 2018. Différents projets en cours nous permettent d’avoir une certaine visibilité à trois ans. Et de lisser nos effectifs », précise Yann Dollo, directeur. Les deux sites regroupent aujourd’hui 70 salariés pour un chiffre d’affaires de 7 M€.

 

Un four à Lorient

Fin 2016, le chantier a finalisé l’agrandissement de son unité lorientaise, ouvert en 2007 pour répondre aux opportunités de construction de bateau de grande taille. Le site de Lorient, qui a notamment assemblé le Maxi Banque Populaire 5 (40 mètres de long) ne dispose pas encore de moyens de cuisson. « Nous avons démarré, dans ce hangar, la construction d’un four de cuisson, complémentaire à celui existant à Port-la-Foret. » L’outil de 40 mètres de long par 10 mètres de large doit être opérationnel mi-2018. L’investissement est estimé à 1 M€. Il permettra au chantier de mieux répartir l’activité entre ses deux sites.

 

Des innovations

Le chantier assure la fabrication de bateaux complets ou de pièces spécifiques comme des bômes ou des mats. Il gère ainsi, actuellement, la fabrication du bras de liaison de l’Ultim Sodebo 5 de Thomas Coville, livrable au printemps 2018. CDK possède un autoclave de 50 mètres, un outil présenté unique en Europe. Et a mis au point une technique de fabrication lui permettant notamment de réaliser des mâts de grande taille plus légers. « Nous innovons la conception du profil du mat, ce qui permet de gagner sur le poids de l’espar. Cette technologie a aussi été appliquée sur le bôme du Maxi Banque Populaire IX. »

 

L’industrie

CDK technologies vient également de se doter de nouvelles machines à commandes numériques comme un centre d’usinage 3 axes, et de la suite logicielle de CAO Catia. « Ce sont des pré-requis pour l’industrie, mais ces technologies son  plus en plus utilisées pour la fabrication des certains outillages et pièces dans le nautisme », précise Yann Dollo, qui travaille aussi sur des démarches qualité. Car le chantier a l’ambition de poursuivre la diversification de son activité sur le secteur industriel. La société a notamment fabriqué les six pales en carbone et les bulbes de protection de la nacelle de l’hydrolienne 10 de Sabella. Yann Dollo reste attentif au marché des EMR et mentionne un intérêt des secteurs de l’aéronautique et de la défense. Afin de mieux se positionner dans l’écosystème industriel, CDK technologies est adhérent de Bretagne Pôle Naval et de Néopolia.

Maureen LE MAO
Articles sur les thèmes :