Retour au Fil API du 26/09/17
Commerce

Comerso gère désormais les invendus de 300 magasins

Maine-et-Loire  | 26/09/17

Comerso se rémunère au proprata des volumes enlevés.

Comerso poursuit sa forte croissance. Fondée en 2013 par Pierre-Yves Pasquier, cette startup, dont le siège est à Agen (47) mais dont la R&D se trouve à Angers (49), propose un ensemble d'outils de collecte des denrées invendues auprès des enseignes alimentaires. Sa prestation comprend le transport des produits dans des camions réfrigérés, de l'entreprise Envie, et la distribution des dons aux associations. Elle met en œuvre une plateforme numérique et des technologies RFID pour garantir la traçabilité des flux et la température. L'entreprise, qui emploie elle-même 30 personnes, multiplie par quatre ses volumes chaque année. Elle gère ainsi 40 tonnes par jour, provenant de 300 magasins de plusieurs enseignes et générant 80 000 repas quotidiens. Si la GMS représente 90 % de ses volumes, l'entreprise commence à s'intéresser à l'industrie et à d'autres marchandises comme, par exemple, des lots de chaussures invendues. « Nous avons aussi développé une couche logicielle supplémentaires permettant aux magasins d'avoir une vision statistique en temps réel de leurs invendus », mentionne Pierre-Yves Pasquier. Comerso se rémunère au proprata des volumes enlevés. Trois pays européens sont en cours d'exploration.

Emmanuel GUIMARD

Fil API du 26/09/17 : autres actualités