Retour au Fil API du 07/03/18
Numérique

De nouveaux locaux pour Energiency à Rennes

Ille-et-Vilaine  | 07/03/18
Previous Next

Energiency vient de quitter La Mabillay à Rennes pour de nouveaux locaux dans le quartier de La Courrouze. « Nous commencions à être à l’étroit au sein des locaux de la French Tech, et il nous faut d’ores et déjà anticiper la croissance à venir des effectifs », contextualise Arnaud Legrand, le président d’Energiency. Depuis la mi-2014, la startup commercialise Energiency solutions, une plateforme d’analyse de données liées à la performance énergétique industrielle accessible en cloud. Entre janvier 2017 et aujourd’hui, la société est passée d’une dizaine à 25 salariés. Une dizaine de recrutements sont prévus sur l’année 2018. « Nous nous sommes installés à La Cartoucherie, une ancienne usine de l’armée, dont les locaux ont été rénovés. Nous y avons pris 400 m2 de bureaux, afin de pouvoir regrouper jusqu’à 50 personnes. 100 m2 sont aujourd’hui disponibles à la sous-location, en attendant que notre équipe s’étoffe encore. » En plus du siège à Rennes, Energiency dispose d’un bureau commercial à Lyon avec six salariés.

 

Bénélux Allemagne

Afin d’accompagner son développement, Energiency avait bouclé une première levée de fonds de 2,7 M€ en janvier 2017 auprès des fonds West Web Valley, Go capital et Isai. La startup déploie aujourd’hui sa plateforme sur l’ensemble du secteur industriel. « En plus du marché français où nous captons les grands groupes du Cac 40, nous avons démarré la commercialisation d’Energiency solutions en Europe proche, au Bénélux et en Allemagne notamment. » Arnaud Legrand envisage une implantation en Allemagne à horizon 2019 afin d’être physiquement présent sur ce territoire très industriel.  

 

Atl-En-Tic

Inscrite dans la dynamique de l’usine 4.0, Energiency porte le projet collaboratif Atl-En-Tic au sein de Smile. « Il s’agit d’accompagner les PMI, ETI et grands groupes indsutriels dans une démarche complète d’intelligence énergétique. Nous y apportons notre expertise en matière d’intelligence artificielle, et d’autres partenaires leurs compétences sur les capteurs, les objets connectés…» Atl-En-Tic, qui vient d’obtenir un financement public dans le cadre des investissements d’avenir, regroupe également EDF, Siemens et des startups bretonnes et ligériennes comme NKE, Akajoule, Enerdigit ou Entech SE

Maureen LE MAO

Fil API du 07/03/18 : autres actualités