Retour au Fil API du 08/12/17
Publi-information

ELDIM et CM-CIC Innovation, une rencontre sous le bon angle

Révélée au grand public par la récente visite de son prestigieux client Tim Cook (Apple), Eldim est spécialisée dans la mesure de la luminance des écrans plats. Lumière sur le leader mondial des conoscopes avec son dirigeant Thierry Leroux.

 

Comment est née Eldim ?

Thierry Leroux : J’ai créé l’entreprise en 1992, après une dizaine d’années passées au CEA où j’étais chercheur spécialisé dans les écrans à cristaux liquides. Mon projet était alors de travailler sur la caractérisation des écrans, et plus précisément sur les questions d’angle de vue. Concrètement, selon la position depuis laquelle vous regardez un écran, la qualité de l’affichage n’est pas la même. Jusqu’alors, lors de l’étape de conception de ces écrans, les mesures de lumière étaient faites de façon mécanique, sous des milliers d’angles de vue. Nous avons créé un équipement optique qui permettait de mesurer tous les angles en même temps : le conoscope EZContrast.

 

Le marché a tout de suite répondu présent ?

T.L. : Oui, les principaux fabricants d’écrans ont vite compris l’intérêt d’une technologie qui permettait de réaliser, en quelques dizaines de secondes, ce qui prenait quatre jours jusque-là. A la suite de démonstrations dans différentes conférences, nous avons signé nos premiers contrats aux USA en 1994 et au Japon en 1995. Puis, nous avons sorti de nouveaux modèles de plus en plus performants et complets en matière de mesures (mesure d’angle, colorimétrie…) avec des clients dans le monde entier, en particulier en Corée du Sud (Samsung) et en Chine, où s’est progressivement déplacée la fabrication d’écrans.

 

Vous avez également élargi les champs d’application de votre technologie ?

T.L. : Après des moments plus difficiles lors de la crise financière 2008-2009, nous avons bénéficié de la révolution « smartphones et tablettes » et de l’arrivée des nouveaux fabricants (Microsoft, Apple, Google). Toutefois, le vrai tournant dans le développement date de 2015, quand notre technologie, jusque-là utilisée dans le process de développement en laboratoire, a franchi la porte des usines, pour mesurer la conformité des équipements finis sur les chaînes de production. Nous avons alors développé une gamme d’équipements spécifiques permettant de réaliser le contrôle exhaustif de chaque produit avant sa commercialisation.

 

vous avez noué des relations avec Apple ?

T.L. : Nous travaillons avec les services R&D d’Apple depuis longtemps avec nos solutions de mesures analytiques. Mais notre collaboration est passée à une autre dimension, dans un temps très court, quand Apple nous a commandé des équipements utilisés dans le cadre de la fabrication de l’iPhone X.

 

Quels sont aujourd’hui vos axes de développement ?

T.L. : Le développement de matériels destinés aux chaînes de production est un formidable levier de croissance, avec un potentiel commercial énorme. Il faut savoir par exemple que notre contrat avec Apple nous a amenés à tripler nos effectifs en quelques mois. Nous travaillons également sur d’autres applications de notre technologie de mesure. Nous venons ainsi d’être validés pour le contrôle des rétroviseurs dans l’industrie automobile.

 

Quel rôle jouent les investisseurs dans ce développement ?

T.L. : Nous avons la chance d’avoir des partenaires, comme CM-CIC Innovation, qui ont compris qu’en matière de nouvelles technologies, la maturation des marchés peut-être très longue. Au-delà de l’apport financier, ils nous ont offert ce qui est le plus précieux pour une start-up : le temps.

 

 

Quelques chiffres clés d’Eldim

6 familles de brevets

Près de 700 systèmes déployés depuis la création

25 ans d’expérience

27 pays commercialisent les produits

 

             ELDIM vu par Emilie Lidome, CM-CIC Innovation.

 

Il y a près de 13 ans, CM-CIC Innovation entrait au capital d’Eldim, dans l’optique de financer le développement des outils d’analyse automatique de la qualité des écrans TV ! Cette entreprise familiale est l’exemple même de la nécessaire transformation d’une société technologique au moyen d’un composant essentiel, le temps long : transformation du segment commercial adressé aux évolutions du marché avec l’ampleur prise par la vente de smartphones, et transformation de sa cible commerciale en passant du laboratoire à la production.

Cette résilience n’est pas chose aisée dans l’écosystème de l’innovation, que ce soit côté start-up ou côté investisseur. Chez Eldim, elle est issue de l’adéquation d’une technologie cœur disruptive portée par le savoir-faire unique et la volonté affirmée de l’équipe dirigeante. Chez CM-CIC Innovation, de sa philosophie même, à savoir que le développement d’une innovation technologique s’envisage sur des temps de croissance industrielle. 

Retrouvez toute l’actualité de CM-CIC Investissement

Articles sur les thèmes :

Fil API du 08/12/17 : autres actualités