Retour au Fil API du 24/01/17
Numérique

Energiency lève 2,7 M€

Ille-et-Vilaine  | 24/01/17

Energiency a développé une plateforme d’analyse de données liées à la performance énergétique industrielle

Energiency vient de boucler une levée de fonds de 2,7 M€. Il s’agit de la première opération financière que mène la société rennaise. Y souscrivent notamment le fond West Web Valley, qui procède ici à sa première prise de participation, mais aussi les fonds Go capital et Isai. Depuis la mi-2014, la startup commercialise Energiency solutions, une plateforme d’analyse de données liées à la performance énergétique industrielle accessible en cloud. Pour Arnaud Legrand, le président d’Energiency (14 salariés) cette opération a une double vocation : « Cela va nous permettre de recruter et de doubler notre effectif d’ici à fin 2017, mais aussi d’accélérer le développement du programme Powered by Energiency mis en place début 2016. » En plus d’une commercialisation en directe, Energiency déploie sa solution via un réseau de distribution composé d’acteurs de l’ensemble de la chaîne de valeur de l’industrie et de l’énergie.

 

Les industriels du CAC40

Pour expérimenter sa solution, Energiency avait initialement noué un partenariat industriel avec le groupe Triballat Noyal, en tant qu’“early-adopter“. Historiquement positionnée sur le marché de l’agroalimentaire, la startup déploie aujourd’hui sa plateforme sur l’ensemble du secteur industriel. « Nos clients sont des grands groupes du Cac 40, et nous démarrons la commercialisation d’Energiency solutions en Europe », indique le dirigeant, discret sur ses clients et les résultats de l’entreprise. A moyen-terme, la startup vise également les marchés américains et asiatiques. Outre les industriels, l’offre d’Energiency s’adresse aussi à d’autres marchés forts consommateurs d’énergie. La PME a ainsi équipé le CEA ou l’accélérateur à particules Synchrotron Soleil du campus de Saclay.

 

Smile

Installé à Mabillay, Energiency dispose de bureaux à Paris et Lyon. Inscrite dans la dynamique de l’usine 4.0, la startup pilote également le projet Usine du futur au sein du projet collaboratif Smile, regroupant les régions Bretagne et Pays de la Loire.

Maureen LE MAO

Fil API du 24/01/17 : autres actualités