Automobile

Gruau recrute dans toutes ses usines du Grand Ouest

Mayenne  | 12/10/2017

Contrats constructeurs, international, électrique… tous les signaux sont au vert pour Gruau.

Après avoir recruté 300 personnes au cours des deux dernières années, le groupe Gruau recherche 50 salariés supplémentaires. Ces nouvelles recrues viendront principalement renforcer le site de Saint-Berthevin, près de Laval (20 embauches) et celui du Mans (15 embauches). Mais le site de Saint-Laurent-sur-Sèvre (85), spécialisé dans les ambulances, et celui de Lamballe (22), fabriquant les fourgons Labbé sont aussi concernés, dans une moindre mesure. 

 

Laval et Le Mans

À Laval, siège et principale usine du groupe, l'effectif est passé de 350 à 500 salariés en deux ans. Dans le même temps, celui du Mans, spécialisé dans les véhicules du BTP et les produits sur mesure, est passé de 110 à 160 salariés. Le groupe, qui compte 80 corps de métier parmi ses 1 500 salariés, recherche des monteurs assembleurs automobile, des peintres industriels, des menuisiers bois et aluminium, des préparateurs de kits pièces, des chefs de projets, ingénieurs, technico-commerciaux, assistantes commerciales, mais aussi du personnel administratif et de comptabilité…

 

Investissements

Le site de Laval travaille principalement sur les grandes séries, tels les véhicules allongés, les véhicules de police, de gendarmerie, etc. Gruau transforme ainsi les véhicules de 34 constructeurs. Cette usine a récemment été aggrandie de 4 000 m2 pour accueillir en particulier la production de kits pour le Trafic SpaceClass de Renault. Il a fallu pour cela installer une ligne de peinture, créer des quais et des rampes d’accès, mettre en place des moyens de production spécifiques… Laval a ainsi reçu le tiers d’une enveloppe d’investissement de 39 M€ programmée à l’échelle du groupe sur 2016 et 2017.

 

30 % de croissance

L'accroissement des effectifs accompagne une forte croissance. Gruau devrait connaître cette année une progression de 30 % portant son chiffre d’affaires à 275 M€. « Et nous devrions progresser encore de 30 % mais sur les trois années suivantes », mentionne Patrick Gruau. Toutes les activités du groupe devraient participer à cette croissance : l’activité constructeurs, l’international avec d’importants lots d’ambulances, les acquisitions et alliances à l’international (dont Sortimo en Allemagne) ainsi que le démarrage du véhicule électrique dont le fourgon Electron 2, « le seul modèle électrique en 3,5 tonnes », souligne Patrick Gruau qui s'attend à un fort démarrage commercial de ce modèle en 2018.