Retour au Fil API du 09/11/12
Immobilier

l'ancien palais de justice de Nantes rouvre en hôtel 4 étoiles

Loire-Atlantique  | 09/11/12

La salle des pas perdus, lounge de l'hôtel avant et après restauration

44 – Le groupe Rezidor inaugure sous l’enseigne Radisson Blu , en plein centre de Nantes, un hôtel 4 étoiles dans les murs de l’ancien palais de justice (11 000 m2). Aux termes de deux ans et demi de travaux et d’un investissement de 36 M€ (hors aménagement et décoration, environ 4 M€), il offre 142 chambres dont 20 suites mais aussi un espace culturel dédié à l'art contemporain, un restaurant de 88 couverts, dans la salle des assises, un bar logé dans la salle des pas perdus, ouverts à tous et un centre de remise en forme, réservé, lui, à la clientèle de l’hôtel. Il emploie 70 personnes.

60% de taux d'occupation
La rénovation du palais a été réalisée par une équipe réunissant Axa Real Estate, Altarea-Cogedim, l’architecte Jacques Cholet du cabinet parisien DTACC et l'Agence francilienne Nuel pour la décoration. Selon ses concepteurs, la transformation d’un palais du XIXe siècle en hôtel 4 étoiles HQE est « une première en Europe ». Ils tablent sur une clientèle d’affaires et visent un taux d’occupation de 60% la première année d’exploitation quand la moyenne des hôtels de Nantes est de 55%, et de 10 points de plus à terme. « Nous captons déjà 50 % de séminaires qui ne se seraient pas déroulés à Nantes si l’hôtel n’avait pas existé, précise Cyril Casabo, 42 ans, directeur du Radisson Blu Hotel de Nantes. Les 5 salles de réunion enregistrent des réservations jusqu’en octobre 2013 et nous sommes déjà identifiés par de nouveaux tour operators qui ont désormais inscrit Nantes dans leur destination ». L’hôtel accueillera ses premiers clients le 19 novembre.

320 k€ pour les abords
Le département de Loire-Atlantique , qui a signé un bail à construire de 80 ans à l’issue duquel il redeviendra propriétaire, et la ville de Nantes participent à hauteur de 320 k€ à l’aménagement paysager des abords de l’hôtel. Sur la même place, le département va vendre dans les prochains jours (6,6 M€) la caserne Lafayette au promoteur Kaufman et Broad qui réalisera un programme de logements (58 privés et 7 sociaux), un centre de bien-être et de réception et des activités commerciales et paramédicales.

Fil API du 09/11/12 : autres actualités