Retour au Fil API du 20/10/16
Bâtiment

L’ère des immeubles de grande hauteur en bois s’annonce

Pays de la Loire  | 20/10/16

Présenté en 2015, le projet Baobab à Paris imagine une tour de 35 étages. Il est porté par le cabinet canadien Michael Green architecture et l’agence parisienne DVVD associés au promoteur REI France.

L’Ouest accueille quatre des 24 projets sélectionnés en France au terme d’un appel à manifestation d’intérêt (Ami) lancé le 7 juin dernier pour l’identification des sites qui recevront les futurs « immeubles à vivre bois démonstrateurs » (de 8 à 16 niveaux). Trois d’entre eux font partie des 9 sites retenus dans le cadre d’un concours national : Angers (quartier Belle-Beille), Le Mans (Novaxud) et Saint-Herblain (Bagatelle). Le quatrième à Rennes (Zac Eurorennes-Soquet) appartient aux 15 projets qui s’inscrivent dans une démarche locale. Prochaine étape : un nouveau concours sera organisé en février 2017 sur chacun des sites lauréats pour désigner le groupement qui concevra (et réalisera le cas échéant) l’opération. L’initiative de l’Ami revient à l’association professionnelle Adivbois. Son "plan bois" est l’un des 34 projets de la "nouvelle France industrielle", plan gouvernemental rebaptisé "Industrie du futur" au sein duquel le volet "immeubles à vivre bois" se rattache à la solution "ville durable". Objectif : encourager la construction d’immeubles bois de grande hauteur (au-delà de 10 étages dès 2018, 30 étages à moyen terme).

Fil API du 20/10/16 : autres actualités