Retour au Fil API du 21/02/19
Déchets

La Feuille d’érable poursuit ses démarches d’économie circulaire

Ille-et-Vilaine  | 21/02/19
Previous Next

La Feuille d’érable finalise, avec l’École nationale supérieure de chimie de Rennes, la conception d’un allume-feu éco-responsable. Depuis 2010, l’entreprise d’insertion rennaise assure la collecte et la valorisation de cagettes. « Nous avons déjà un allume-feu, le Fago, que nous souhaitions faire évoluer avec l’intégration d’un autre coproduit, de l’huile de friture recyclée », explique Eric Challan-Belval, le dirigeant de La Feuille d’érable. Ce projet collaboratif bénéficie d’une aide de la région Bretagne de 49 k€ dans le cadre de l’appel à projets “transfert de technologies santé & biotechnologies”. Pour mener ce projet La Feuille d’érable a recruté un chef de projet. 

 

Mutualiser les compétences

Avec l’ENSCR, il a été mis au point un process innovant permettant de transformer l’huile végétale en matériau plastique combustible. « Cette collaboration nous permet mutualiser nos savoir-faire, mais aussi confronter nos visions et contraintes, par exemple en termes de modèle économique.» Si des prototypes ont déjà été testés, la formulation chimique soit encore être stabilisée, tout comme les coûts de production. Eric Challan-Belval espère aboutir à une mise en production début 2020. 

 

Emploi, développement durable et éco

A terme, la Feuille d’érable a vocation à internaliser la quasi-totalité de la production du Fago 2.0. Des investissements seront consentis dans une ligne de production dédiée. « Sur le Fago, nous intervenons essentiellement au début du process. Cela nous permettra de développer l’emploi au sein de la structure, une des trois objectifs des projets que l’on porte avec le développement durable et la viabilité économique. » Entre Rennes et Caudan, la Feuille d’érable (2,5 M€ de CA) emploie 58 salariés, dont 32 en contrat d’insertion. L’entreprise d’insertion s’était initialement positionnée sur le marché du recyclage de papiers et de cartons pour les entreprises et les collectivités. Et a depuis étoffé son offre de services à d’autres activités. 

 

De nouvelles activités

Début 2018, l’entreprise d’insertion a étendu son périmètre avec la création d’Auclair. « Cette filiale est spécialisée dans l’entretien de locaux à partir de produits biologiques, pour les entreprises et collectivités. » Pour cette activité de nettoyage, la société a acquis un véhicule roulant au biogaz. Elle prévoit d’investir, courant 2019, dans un second camion-benne roulant aussi GNV. « Nous sommes toujours dans notre logique d’économie circulaire puis que les biodéchets que nous collectons chez les restaurateurs sont transformés en biogaz. »

 

Des investissements

Depuis 2017, la PME développe une activité de collecte et le lavage de gobelets réutilisables. Et avait investit dans une ligne  de lavage industrielle d’une capacité de 20 000 gobelets jours. « Cette activité poursuit sa croissance, suivant le développement de nos deux clients Newcy et Esprit planète. » La création d’une dizaine d’emplois pour cette activité est envisagée mi-2020. Au vu du développement de ces différentes activités, La Feuille d'Erable réfléchit à s’engager dans un projet immobilier à horizon 2022.

Maureen LE MAO

Fil API du 21/02/19 : autres actualités