Retour au Fil API du 12/06/18
Agroalimentaire

La Route des comptoirs en croissance sur le thé bio

Loire-Atlantique  | 12/06/18

François Cambell, fondateur de la Route des comptoirs

La Route des comptoirs, spécialiste du thé bio, connaît actuellement une accélération sur ce marché. Son chiffre d'affaires a atteint 4,4 M€ cette année, contre 2 M€ en 2015. Les volumes transformés et commercialisés par la société sont ainsi passés de 90 tonnes en 2016 à près de 170 tonnes aujourd’hui. Pour François Cambell, qui a fondé l’entreprise en 1997, l’une des raisons de cette croissance est le gain de part de marché du bio sur le thé conventionnel. Le dirigeant met aussi en exergue vingt années d’exploration et d’innovation.

 

150 références

La PME établie au Landreau, dans le vignoble nantais, a ainsi constitué une offre 150 références de thés et d’infusions, depuis les classiques Earl Grey, tchaï indien ou rooïbos à des variétés plus rares et surtout un grand nombre de mélanges, faits d’adjonction de plantes, d’épices, d’huiles d’essentielles… « Car il existe un goût français spécifique pour le thé, bien distinct de celui des anglais », observe François Cambell. Qui plus est, ce goût évolue, dit-il. Les fruits rouges ou la vanille, un temps prisés, ont laissé place aux agrumes, épices, curcuma, la rose ou le jasmin restant des classiques.

 

les MDD bios

La Route des Comptoirs fait valoir un sourcing bio basé sur des relations personnelles anciennes avec les producteurs. Quant au caractère bio, un important budget d’analyse permet d’en attester, plusieurs marques de thé bio ayant été mises à l’index par la récente étude d’UFC Que Choisir. Car l’entreprise fournit des clients très regardants sur ce point dont les principales enseignes du réseau bio, les marques de distributeurs, dont celles de La Vie Claire, représentant 35 % de ses ventes.

 

4 000 revendeurs

La Route des comptoirs fournit au total un réseau de 4 000 revendeurs en France, magasins, torréfacteurs, épiceries, salons de thé en vrac, sachets ou infusettes. La vente aux particuliers complète son chiffre d’affaires. Et pour accompagner son essor, l’entreprise a récemment investi 500 k€ dans l’acquisition d’une nouvelle machine à infusettes et l’extension de 500 m2, dont une salle blanche de son site du Landreau. La PME (25 salariés) s’étend désormais sur 2 000 m2. La réception, les mélanges et l’emballage sont intégralement réalisés sur place.

Emmanuel GUIMARD

Fil API du 12/06/18 : autres actualités