Retour au Fil API du 05/06/18
Logistique

Le discounter Action va créer 500 emplois à Angers

Maine-et-Loire  | 05/06/18

Action va construire une base de 56 000 m2 sur 14 ha au nord d'Angers.

Action implantera sur la zone d’activité de l’Océane, à Verrières-en-Anjou, au nord d’Angers, sa plateforme logistique pour le grand quart nord-ouest de la France. Le distributeur néerlandais, spécialisé dans le discount non alimentaire, choisit ce site bordant l’autoroute A11 pour accompagner son expansion sur ce territoire où il planifie de nombreuses implantations (dont deux magasins à Angers notamment). Il prévoit donc la construction d’un bâtiment logistique de 56 000 m2 sur un terrain de 14 hectares, la première pierre devant être posée début 2019 pour une livraison au premier semestre 2020. Cet investissement s’accompagnera de la création de 500 emplois directs dont des caristes, chauffeurs, du personnel administratif… Wouter de Baker, le directeur général d’Action France, évoque sans plus de précisions un investissement « de plusieurs dizaines de millions d’euros ».

 

Développement fulgurant

L’enseigne n’a pas encore décidé si ce pôle sera confié à un logisticien où s’il sera géré en interne. Action accompagne ainsi son développement rapide en France où, en seulement cinq ans, il a implanté 370 magasins. Il en compte 1 150 au total dans sept pays. Ces points  de vente  s’étendent généralement sur 1 000 m2. Selon Wouter de Baker, le plan de marche est de créer encore 100 sites chaque année en France, l’Hexagone ayant vocation à devenir le premier pays de la marque. A cette fin, l’enseigne a installé d’autres bases logistiques en France dont celle de Moissy-Cramayel (77) et de Labastide Saint-Pierre (82), une autre étant en construction à Belleville, près de Lyon pour une mise en service l’année prochaine.

 

“Chasse au trésor”

Dans son ensemble Action, détenu par le fonds d’investissement 3I, a atteint 3,5 Mds€ de chiffre d’affaires en 2017. Le groupe, fort de 40 000 salariés, fait mouche sur une stratégie de prix bas, liés à des rachats de surstocks en grands volumes à des prix planchers. Cela permet un réassort hebdomadaires des magasins et, chez les consommateurs, un effet « chasse au trésor » bien servi par les réseaux sociaux. Son activité est comparable à celle de la société mayennaise Noz, entre autres.

 

Révision du stock

Angers conforte ainsi sa vocation logistique. PRD, spécialiste de l’immobilier logistique, a récemment annoncé le projet d’implanter sur l'agglomération une plateforme de 42 000 m2 « en blanc » pour le compte de l’investisseur Stam Europe, un investissement de 25 M€. Au regard des implantations récentes et de la forte demande en foncier, Christophe Béchu, président d’Angers Loire Agglomération, annonce un processus de révision du Scot en associant notamment la chambre d’agriculture. "L’enjeu, renchérit Jean-Pierre Bernheim, vice-président chargé de l’économie, n’est pas de restreindre l’offre mais de l’acroître."