Retour au Fil API du 02/11/16
Biens de consommation

Les baskets de « 24 secondes » sont en train de trouver leur public

Finistère  | 02/11/16

Pour ses baskets 24 secondes revendique une fabrication Made in France

Lorsque Louis-Florent Beng décide, avec deux associés, de lancer 24 secondes une nouvelle marque de chaussures de basket, 100 % made in France, le pari semble un peu fou. Car cet ancien basketteur de l’Ujap Quimper s’attaque au duopole de Nike et Adidas, deux marques qui dominent largement le marché. Mais pas question de le décourager.

 

600 000 licenciés

Avec 600 000 licenciés en France et 2 millions de pratiquant, Louis-Florent Beng pense qu’il y a une place à prendre. « Cela a pris un peu plus de temps que prévu, mais nous y sommes arrivés », témoigne Louis-Florent Beng, co-fondateur de 24 secondes. Grâce à la campagne de financement participatif lancé en juin 2015 sur Ulule (408 préventes sur un objectif de 300) et au soutien des banques, Louis-Florent Beng a pu lancer la fabrication des baskets. « Les premiers retours sont très positifs », assure le dirigeant.

 

Une alternative au duopole Nike et Adidas

La société travaille déjà sur la deuxième collection, attendue pour février-mars 2017, et a depuis étoffé son offre avec une gamme textile. Et le site de vente en ligne est attendu pour novembre. Les baskets sont proposés au prix de 115€ pour les modèles bas et 130€ pour les baskets montantes. « Nous avons voulu rester dans les prix du marché. Il n’était pas question pour nous d’adopter un positionnement haut de gamme sous prétexte d’une fabrication française. »

 

 

Travailler sur la notoriété de la marque

La fabrication des baskets est réalisée en sous-traitance auprès de partenaires dans la Drôme et dans le Choletais. La gamme textile est elle aussi fabriquée en sous-traitance, principalement chez Armor Lux. Lauréat de Cornouaille initiative et de Réseau entreprendre Bretagne, qui vient de lui accorder un prêt de 25 k€, la société va maintenant travailler sur sa communication pour améliorer la notoriété de la marque auprès des basketteurs. 

Florence LE NEVÉ
Articles sur les thèmes :

Fil API du 02/11/16 : autres actualités