Electronique

Les technologies d’Haapie séduisent à l’international

Ille-et-Vilaine  | 10/05/2017

Le robot Happie-One s'inscrit notamment sur un marché BtoB

Haapie est l’une des startups à avoir rejoint le village by CA d’Ille-et-Vilaine. La startup rennaise développe un robot social où sont intégrées technologies de système cognitif, de reconnaissance vocale et de gestion des dialogues. Parallèlement à la vente du robot, Haapie commercialise ses développements technologiques à d’autres sociétés en marque blanche. « C’est sur cette activité qui a porté notre exercice 2016, et notamment notre technologie de reconnaissance vocale », indique Carolyn Hogg, co-fondatrice de la startup brétilienne avec Frédéric Soufflet. Happie cible des entreprises de la robotique, des objets connectés mais aussi des industriels intéressés pour intégrer cette technologie dans des interfaces utilisateurs afin de simplifier l’interaction homme-machine. La startup réalise 80 % de son activité hors de France, notamment en Amérique du Nord. « Nous avons des concurrents américains, mais nous nous différencions avec une technologie de reconnaissance vocale en anglais, mais surtout en français. Sur 2017, nous avons des parts de marchés à gagner en France. »

 

En BtoB

A son lancement, Haapie ciblait avec son robot Haapie-One le marché BtoC. « Nous nous sommes réorientés, au vu de la demande, vers le BtoB. Pour les entreprises, le robot peut faciliter la recherche d’informations ou la communication en point de ventes. » Haapie travaille avec un réseau de free-lances pour faire évoluer son robot, dont l’industrialisation en France, est en cours. « Nous avons notamment améliorer la carte électronique afin d’intégrer plusieurs sources de prises de son. » Pour accélérer et étoffer l’équipe, la startup entend lever des fonds d’ici à début 2018.

Maureen LE MAO