Retour au Fil API du 15/11/17
Agroalimentaire

Matines se réorganise pour s’adapter au marché

Morbihan  | 15/11/17

Matines se réorganise pour répondre aux attentes du marché en faveur d'oeufs alternatifs : œufs d’élevage en plein air et bio

Matines, filiale du groupe Avril, vient de présenter un projet d’adaptation de son activité de conditionnement d’œufs coquille. La société (357 salariés) dit ainsi vouloir « renforcer sa compétitivité et adapter son organisation industrielle à la mutation du marché vers les œufs alternatifs (œufs d’élevage en plein air et bio) » afin de préserver son avenir et celui de ses partenaires éleveurs. Matines dispose de 7 centres de conditionnement d’œufs, dont deux en Bretagne, à Trémorel (55 salariés) et à Naizin (54 salariés). La fermeture du site de Branges (71) et la spécialisation d’une partie des activités du site de Naizin (56) sont envisagés.

 

72 suppressions d'emploi

Ce plan devrait entraîner 72 suppressions d’emplois. Mais Matines entend en limiter au maximum l’impact social. Elle mentionne ainsi qu’elle « accompagnerait chacun des salariés concernés et donnerait la priorité à la reconversion ou au reclassement et à la mobilité au sein du groupe Avril ».

 

Renouer avec la croissance

Cette réorganisation est présentée par Matines comme « indispensable pour préserver l’avenir de la société et lui permettre de renouer avec la croissance, tout en favorisant le maintien dans les territoires de l’activité de nombreux partenaires producteurs au sein de la filière oeuf française ».  Les directions du groupe Avril et de Matines se disent « convaincues de la capacité de la société à relever avec succès ce défi de transformation et à renouer avec la croissance ». Avril rappelle ainsi que le groupe « s’est fortement engagé en ce sens, en procédant en juillet 2017 à une augmentation du capital de Matines d’un montant de 44 M€ ».

Articles sur les thèmes :