Développement éco

Six nouvelles startups accélérées par ADN’Booster

Pays de la Loire  | 13/09/2017

En fédérant une communauté de startups et de partenaires, ADN'Booster veut conserver les compétences sur le territoire

ADN’Booster, l’accélérateur de startups lancé par l’association ADN’Ouest dévoile sa nouvelle promotion. Six startup ont été sélectionnées : Artivisor, Kadran, Smartmydata, Matlo, NewDeal et Mr Suricate. « Nous avons reçu beaucoup de dossiers de candidatures de startups dont l’activité s’établit autour de la data », analyse Anthony Gongora, l’un des deux animateurs d’ADN’Booster. Cela porte à 19 le nombre de startups intégrées dans ce programme depuis son lancement en janvier. Sur cette promotion, un focus sera fait sur l’accompagnement financier, et notamment la préparation à la levée de fonds. Un partenariat a été signé avec Bpifrance en ce sens.

 

elargir l'horizon

Sur la prochaine promotion, Anthony Gongora espère capter plus de startups hors de l’agglomération nantaise. « C’est lié à l’implantation historiques d’ADN Ouest. De nouveaux partenariats avec des technopoles comme Rennes ou Angers vont nous permettre d’élargir notre horizon en 2018. » Des startups vendéennes et rennaises comme Moderato Social, Digitemis ou Rubycat Labs ont déjà intégré le programme.

 

le modele

ADN’Booster accompagne durant six mois des startups ayant dépassé le stade “early stage“ et générant déjà un premier chiffre d’affaires d’environ 100k€. Toutes ont une activité en BtoB ou BtoBtoC. Juridiquement, ADN’Booster est une SAS détenue à 100% par l’association ADN’Ouest. « L’association n’a pas vocation à héberger, ni à intervenir au capital des startups accompagnées. » ADN’Booster fonctionne sur un budget de 250 k€ par an. Un ticket d’entrée de 2 000 € est demandé aux startups sélectionnées. Le reste du budget provient de partenaires privés, une dizaine à ce jour, sur des participations de 3 000 à 50 k€. L’accélérateur cherche à renforcer sa communauté de partenaires. 

Maureen LE MAO

Géolocalisation