Retour au Fil API du 14/06/18
Numérique

Smartviser poursuit ses recrutements à Rennes

Ille-et-Vilaine  | 14/06/18

L'équipe de Smartviser devrait atteindre une vingtaine de personnes début 2019

Installée à Digital Square, Smartviser continue d’étoffer son équipe. La PME emploie 13 salariés. « L’équipe devrait atteindre une vingtaine de personnes début 2019. D’ici la rentrée, nous recherchons quatre profils techniques, notamment des développeurs », explique Gilles Ricordel, le PDG de Smartviser, spécialisé dans les solutions d’évaluation des performances des systèmes de télécoms. Sur le marché du mobile, la startup cible les opérateurs,  les constructeurs, mais aussi les distributeurs et la presse spécialisée. Elle prévoit également de renforcer ses équipes R&D et commerciales, notamment avec un responsable des ventes à l’international.

 

a l'export

Fin 2017, Smartviser a bouclé une première levée de fonds d’1,2 M€, dans l’objectif d’accélérer son développement à l’export. Un premier contrat hors de France avait été signé en avril 2016. « Nous réalisons aujourd’hui 20 % de notre chiffre d’affaires à l’international. Nous avons accéléré nos démarches en Asie, particulièrement en Chine, à Singapour et au Japon. Ce n’est pas un marché évident, mais c’est là que sont les constructeurs », contextualise le dirigeant qui espère clôturer de premiers contrats en Asie d’ici fin 2018. En Europe, elle vient de signer avec les constructeurs Fairphone en Hollande et Tesla en Serbie et GSMArena, média bulgare spécialisé dans le benchmark de smartphones.

 

autres marchés

En 2017, la PME a réalisé un chiffre d’affaires de 500 k€, stable. « Une croissance est attendue en 2018. Nous devrions clore notre exercice entre 700 k€ et 1 M€ cette année. » La technologie de Smartviser permet de tester comme un utilisateur virtuel la qualité et les performances d’un système, de manière automatique et en toute autonomie, sans connexion à un ordinateur. La PME ne la déploie aujourd’hui que sur le marché du mobile. Mais entend, d’ici le second semestre 2019, s’ouvrir à d’autres marchés comme l’automobile et les smartcities. Des actions de R&D vont être lancées en ce sens.

Maureen LE MAO

Fil API du 14/06/18 : autres actualités