Retour au Fil API du 26/09/19
Plasturgie

Technoplast, en route vers l'usine 4.0

Mayenne  | 26/09/19
Previous Next

Le spécialiste des pièces thermoformées de grandes tailles a reconstruit intégralement son atelier sarthois de R&D et de prototypage détruit en mai par un incendie. Willy Lesouève, le directeur du site de Précigné (54 salariés) profite de cette remise à neuf pour revoir l’organisation de l’atelier sarthois (500 m2) et l’équiper d’une machine à commandes numériques 5 axes pour améliorer ses prestations de modelage (700 k€). Le bureau d’études est désormais en capacité d’usiner des éléments tendres comme de la mousse ou des résines et de reprendre ou de créer des outillages en alu, des opérations auparavant sous-traitées.

 

Chaîne numérique complète

L’atelier s’est aussi doté d’un bras de mesure 3D dédié aux grandes pièces pour le contrôle 3D des pièces dans toute leur phase de conception. « Nous disposons désormais d’une chaîne numérique complète, se félicite le directeur. Nous réalisons des pièces de carrosserie sur mesure pour des engins de levage, des engins agricoles et depuis quelques temps des habillages de façade en 3D pour des architectes. Au total, 1 M€ a bénéficié au bureau d’études qui finalise l’étude d’un nouveau matériau thermoformé pour le compte d’un client.

 

des propriétés innovantes

Technoplast est déjà à l’origine de la création de complexes plastiques brevetés aux propriétés particulières : T-Hot, résistant aux chaleurs extrêmes d’un moteur sans déformation, T-Roc, au froid, aux UV et aux produits chimiques, T-Choc aux coups, T-vision (transparent) aux rayures et le dernier-né T-dos, alliant design et solidité sans renfort acier. Quant à l’atelier de fabrication, il bénéficiera également d’1 M€ d’investissement l’an prochain en outillage et machines. Technoplast cite parmi ses clients Chatenet, Goupil, ou Volvo et a signé l’an dernier un nouveau contrat avec Gruau pour l’aménagement intérieur de bus et autres véhicules utilitaires. Un savoir-faire qui intéresse aussi Renault tech.

 

Usine 4.0

Précigné est l’une des deux usines du groupe Technoplast basé près de Troyes (10). Elle représente la moitié de l’activité du groupe et des effectifs. Technoplast (120 salariés) devrait réaliser 18 M€ de chiffre d’affaires en 2019 et vise 20 M€ dans les deux ans. Willy Lesouève débute avec le site de Troyes, dédié aux pièces thermoformées de petites et moyennes dimensions, le projet d’une usine 4.0 sans papier où les opérateurs ont accès aux données de fabrication en temps réel à partir des données de CAO et ont voix au chapitre pour améliorer la production.

 

Usine zéro déchets

Tout comme l’usine sans déchets. Les chutes techniques de plastique sont triées par nature pour être refondues et réutilisées dans les fabrications suivantes. Les équipes sont actuellement en formation pour participer à ces évolutions. Reste au groupe à mieux faire connaître ces savoir-faire aux grands donneurs d'ordre. Karine Mer, désormais présidente de l’entreprise, s’y emploie. Elle engage Technoplast sur plusieurs salons professionnels et au concours d’innovations du thermoformage.

Olivia BASSI

Fil API du 26/09/19 : autres actualités