Retour au Fil API du 22/03/18
Innovation

Une plateforme vibromètre laser 3D robotisée au Mans

Sarthe  | 22/03/18

Hébergée dans les locaux de l'Ensim, Ecole nationale des ingénieurs du Mans, la plateforme vibromètre laser 3D robotisé sera inaugurée le 27 mars

Unique en France, ce vibromètre laser à balayage 3D conçu par la société allemande Polytec permet de mesurer les vibrations et les contraintes dynamiques subies par une pièce ou une structure sans contact. La méthode s’adapte à tous types de pièces, quelles que soient leurs dimensions, leur épaisseur, leur forme, même complexe, ou leur température. Il n’est pas nécessaire de fixer des capteurs sur la surface étudiée et de s’encombrer des câbles qui les relient à l’électronique d’acquisition. Le comportement vibratoire de l’objet n’est pas influencé par le poids de l’instrumentation. Enfin, le balayage laser assure l’acquisition très rapide de tous les points de mesure et fournit une représentation en 3D des vibrations subies par l’objet. Le tout offrant un gain de temps par rapport à l'essai modal conventionnel.

 

Université du Mans, IRT Jules Verne et Ouest Valorisation

Robovib est installée au cœur de la halle technique de l'Ecole d'ingénieurs du Mans (Ensim). L'IRT Jules Verne assure le fonctionnement de l’équipement au travers de projets industriels de recherche collaborative. Permettant des tests à échelle 1, les cas d'application sont ouverts et multiples, dans les filières automobile, aéronautique, navale ou énergies marines renouvelables.

 

Près d'1 M€

Ville connectée, nouvelles mobilités, dépollution sonore, éolien, transport terrestre ou aérien, Le Mans Université mène différents programmes en partenariat avec des industriels et des institutionnels pour lesquels la plateforme ouvre de nouveaux champs d'exploration et de résolution. Les prestations seront commercialisées par la SATT Ouest valorisation. En incluant les travaux d'aménagement de la halle technique de l'Ensim, son coût d'acquisition s'élève à 934 k€ dont 50% pris en charge par l'Europe (467 k€), 27,3% par la région des Pays de la Loire (255 k€) et 22,7% par Le Mans métropole (212 k€). L’outil est destiné à rejoindre le Technocampus acoustique du Mans à l'horizon 2021.

Fil API du 22/03/18 : autres actualités