Retour au Fil API du 25/06/19
Numérique

Une première levée de fonds pour Izicamp

Loire-Atlantique  | 25/06/19

Izicamp est en passe de clore une première levée de fonds sur Wedogood. La startup de Pornichet cherche à lever entre 100 k€ et 500 k€ sur la plateforme participative. « Nous avons franchi un premier palier de 108 k€. Et attendons la confirmation d’autres investisseurs, mais la levée de fonds restera ouverte jusqu’en septembre pour nous rapprocher de notre objectif maximum », détaille Pierre-Marie Muller, l’un des trois associés d’Izicamp, avec Valentin Grizeau et Ghislain de Beaufort. Cette première opération doit permettre à la startup d’opérer un effet levier sur des aides à l’innovation et les banques. Et ainsi permettre d’accélérer le développement, notamment commercial, de la plateforme dédiée au marché de l’hôtellerie de plein-air. 

 

Le concept

Début 2018, Izicamp a fait évolué le principe et le modèle économique de sa plateforme, initialement fondée en 2015, avec un fonctionnement plus artisanal. « Nous ciblons les particuliers propriétaires de mobil-homes ou des campings indépendants pour qui nous assurons la commercialisation de leurs hébergements. En prenant en charge, la vente et la conciergerie des séjours, l’objectif est de leur dégager du temps pour gérer l’exploitation opérationnelle de leurs établissements. » Sous la forme d’une market-place, Izicamp met aussi les campings en relation avec des prestataires de services extérieurs. La startup a noué des partenariats avec Onet ou Webhelp pour assurer, par exemple, les états des lieux, le ménage ou la hotline.

 

Des recrutements

Concrètement, ces financements doivent permettre à Izicamp de poursuivre le développement technique de la plateforme. « L’objectif est d’en faire un outil complet de gestion en y intégrant de nouvelles fonctionnalités et technologies comme le contrôle d’accès ou le cashless. Et les rendre ainsi accessibles aux campings indépendants, et non seulement aux grandes chaines. » Pierre-Marie Muller et Valentin Grizeau, seuls associés actifs ont déjà engagé un développeur. L’embauche d’un deuxième développeur est prévue, tout comme le recrutement de deux profils commerciaux et marketing. « Cela nous permettra d’accélérer notre développement commercial. Nous devons mettre en place des actions marketing pour aller chercher de nouveaux campings mais aussi développer la notoriété de la plateforme auprès des clients. »

 

Le modèle économique

Izicamp base son modèle économique sur des commissions prélevées sur les ventes de séjour effectuées ou les prestations annexes réalisées. Aujourd’hui, la plateforme a signé des contrats avec une trentaine de campings indépendants et référence environ 700 mobil-homes. Ce nombre est amené à croitre pour la saison prochaine. En 2019, la startup prévoit un chiffre d’affaires de 372 k€. 1,2 M€ sont visés en 2020. Soutenue par l’association bauloise Feed Community, la startup est aussi intégrée à l’écosystème de la French Tech Saint-Nazaire – La Baule.

Maureen LE MAO

Fil API du 25/06/19 : autres actualités