Retour au Fil API du 01/03/19
Numérique

Voxpass travaille sur une nouvelle levée de fonds

Côtes-d'Armor  | 01/03/19

L'équipe de Voxpass

En phase d’accélération, Voxpass, éditrice de solutions de digitalisation de la voix, travaille sur une nouvelle levée de fonds. « Nous espérons lever 1,5 M€ d’ici à fin 2019 », précise Yvan Ridé, cofondateur. Un premier tour de table de 300 k€ a déjà été réalisé en 2018. Objectif pour la startup de Lannion : prendre rapidement des positions. « Nous avons réalisé de gros investissements en R&D depuis la création. Notre solution est maintenant au point. Mais nous avons un peu cherché notre marché ciblant plusieurs secteurs avant de déterminer que c’était auprès des centres d’appel qu’elle avait le plus de pertinence. » La société est en effet partie du constat que chaque année 270 milliards d’appels sont passés par des clients vers les marques et que 90% des informations échangées oralement sont perdues faute de solution pratique. 60% des clients interrogés se disent par ailleurs irrités par le temps d’attente lors d’un appel auprès d’un service client.

 

Améliorer la relation client

« Notre solution, qui s’adapte au contexte d’utilisation et à l’environnement du client, a été pensée pour améliorer la productivité des centres d’appel et la satisfaction clients », souligne Yvan Ridé. Voxpass Productivity, qui associe l’intelligence artificielle et les technologies de reconnaissance vocale, repose sur 4 modules. Elle permet de gérer l’ensemble du cycle d’appel client : ses agents virtuels, “Callbot“ sont ainsi capables, grâce à une analyse fine de tous les éléments de la conversation (le ton, les hésitations, la rapidité d’élocution, etc), de répondre directement à un client quand une plateforme n’est plus en capacité de recevoir d’appels entrants, ou d’alerter par mail un conseiller sur la nature de la demande après avoir analysé l’appel.  Elle permet aussi d’automatiser la saisie des comptes-rendus ou des prises de commande.

 

Croissance et recrutements

Voxpass emploie 8 salariés. Deux recrutements sont prévus à court terme. Et les effectifs devraient passer à 15 d’ici à la fin de l’année. « La commercialisation vient d’être lancée et notre pipe commercial est déjà bien rempli », affirme Yvan Ridé.  Voxpass a clos son exercice 2018 sur un chiffre d’affaires de 200 k€. La société vise 600 k€ en 2019 et table sur 3 M€ d’ici à 2 ans. La startup souligne avoir déjà équipé plusieurs grands comptes : Enedis, Bouygues construction ou Crédit agricole technologies et services.  

Florence LE NEVÉ

Fil API du 01/03/19 : autres actualités